Retour aux projets

Léproserie Saint-Thomas d’Aizier

Archéologie / Parc Naturel Régional / Tourisme religieux et art sacré

Contexte

En plein cœur du PNR des Boucles de la Seine Normande, les vestiges de la léproserie Saint Thomas d’Aizier ont été l’objet de fouilles archéologiques de 1998 à 2010, devenant ainsi la seule léproserie médiévale fouillée intégralement en France. Après avoir mené une réflexion envisageant plusieurs scénarios de valorisation, le projet retenu s’est concentré autour d’un site en accès libre, repaysagé, avec stabilisation des vestiges et parcours d’interprétation, en reprenant les principes d’interprétation développés en Amérique du Nord par Freeman Tilden. Pour Freeman Tilden, « l’interprétation est une activité éducative qui veut dévoiler la signification des choses et leurs relations par l’utilisation des objets d’origine et l’expérience personnelle ou divers moyens d’illustration plutôt que par la communication ou la simple information sur les faits » (cf. « Interpreting our Heritage » (1957).

Mission

Définition du projet de valorisation des vestiges, montage du financement (contrat de pays), choix du maître d‘œuvre, aide à la conception, lien entre les différents interlocuteurs et groupe de travail, conseil pour les relations presse et l’inauguration.

L’un des enjeux a été d’être le garant d’un projet qui soit en phase avec les capacités financières de la commune (120 hab) tant pour l’investissement (strict respect du budget) que pour l’exploitation (projet nécessitant peu d’entretien).

Suivi

inauguration le 29 mai 2015

Vidéos

Infos

Chef de projet : Luc Bonnin

Maître d’œuvre : Pierre Marchand

Eco-interprète : Lionel Muntrez

Design et Graphisme : Olivier Vignaud (Minibus)

Paysage : Agathe Turmel

Superficie : 1 ha

Budget opération : 500k€

Maître d’ouvrage : Mairie d’Aizier (Eure)

Date
2006-2015
Localisation du projet
Imprimer